Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 20:41

http://www.alternativelibertaire.org/spip.php?article5155

De Sarkozy à Hollande

Roms.jpgDans sa décision rendue publique le 21 janvier 2013, le Comité européen des droits sociaux (CEDS) du Conseil de l’Europe condamne fermement la France pour violations manifestes de droits et d’accès aux droits des populations roms, suite à une saisine déposée par Médecins du Monde début 2011. Le gouvernement français doit prendre des mesures concrètes et effectives pour lutter contre l’exclusion sociale des Roms et leur garantir les mêmes droits qu’à tous.

Par ses conclusions, le CEDS condamne la France pour violation des droits inscrits dans la Charte européenne des droits sociaux révisée (CEDSR) concernant les droits des Roms au logement, à l’hébergement, à l’éducation de leurs enfants, à l’assistance sociale et médicale, au droit à la protection de la santé.

Le comité a constaté notamment que les expulsions de campements roms ont eu lieu sans respecter les conditions prescrites par la Charte et donc en violation de la dignité des personnes concernées. Il juge également insuffisante la politique du gouvernement français à l’égard des Roms, particulièrement sur l’accès à l’éducation des enfants roms et aux soins de santé. Face au manque de moyens déployés par la France pour améliorer leurs conditions de vie précaires, le CEDS considère que les Roms vivant sur le territoire français souffrent d’un traitement discriminatoire.

Cette condamnation intervient à la suite d’une réclamation déposée par Médecins du Monde le 19 janvier 2011. Depuis cette saisine, la situation des populations roms reste précaire dans certaines régions, malgré la circulaire du 26 août 2012 relative à l’accompagnement des évacuations des campements et la mise en place d’un dispositif piloté par la DIHAL (Délégation interministérielle à l’hébergement et à l’accès au logement).

A Marseille, quatre expulsions ont eu lieu pour le seul mois de décembre 2012 touchant près de 160 personnes, dont des femmes enceintes et des enfants. Une campagne de vaccination de MdM contre l’hépatite A sur 29 enfants a ainsi été interrompue. Les équipes de MdM témoignent d’opérations particulièrement violentes, sans consultation préalable des populations et des associations. Ces opérations se sont déroulées de nuit et en période hivernale, en utilisant de manière abusive les arrêtés de péril qui permettent de contourner la circulaire du 26 août 2012.

La France a déjà été condamnée à trois reprises par le CEDS sur la situation des Roms. Cette quatrième procédure souligne l’urgence pour le gouvernement de faire appliquer de manière effective le volet prévention de la circulaire du 26 août 2012 sur l’ensemble du territoire et de prendre des mesures d’intervention positives tenant compte des recommandations du CEDS.

 

Repost 0
Published by De l'autre côté... - dans Sans papiers - no border - racisme
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 21:05

http://vimeo.com/57083765#

 

Occupation d'une agence Air France, à Marseille, le mardi 8 janvier 2013, par le collectif marseillais de soutien aux grévistes de la faim sans-papiers Lillois.

Régularisation de tou-te-s les sans-papiers !

.

 

Repost 0
Published by De l'autre côté... - dans Sans papiers - no border - racisme
commenter cet article
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 17:08

http://www.demosphere.eu/node/33317

 

 Manifestation à Parismanif immigration jetable 18 déc 2012

La journée internationale des migrants-es demeure une initiative indispensable compte tenu des politiques migratoires européennes et nationales.

Le gouvernement Hollande, avec son premier flic de France M. Valls, poursuit sur le fond la même politique que le gouvernement précédent. De l'expulsion des Roms aux critères arbitraires de régularisation en passant par les tergiversations sur le droit de vote des étrangers, ce gouvernement cède aux pressions idéologiques de la droite et de l'extrême droite.

Cette politique s'inscrit dans la défense d'une Europe forteresse qui conduit chaque jour à la mort des milliers de migrants-es. Entre 1988 et 2012, 13 000 personnes sont mortes noyées en Méditerranée.

Après des siècles de pillage colonial, les pays occidentaux bafouent les droits élémentaires de libre circulation et d'installation des personnes qui fuient la misère, la guerre, les violences.

Ce monde là n'est pas le nôtre ! La richesse de l 'humanité c'est sa diversité !

  • Liberté de circulation et d'installation des migrants-es.
  • Egalité de tous les droits, sociaux et civiques.
  • Respect des conventions internationales pour les migrants-es et leur famille.
  • Arrêt des expulsions et fermeture des centres de rétention.
  • Régularisation de tous les sans papiers et carte unique de 10 ans de plein droit.

L'union syndicale Solidaires, avec l'ensemble des organisations et associations de défense des droits des étrangers, appelle à la manifestation du 18 décembre pour l'égalité des droits et une Europe solidaire.

 Source : http://solidairesparis.org/spip.php?article445

 

Uni-e-s contre une immigration jetable

Repost 0
Published by De l'autre côté... - dans Sans papiers - no border - racisme
commenter cet article
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 21:24

http://www.liberation.fr/depeches/2012/12/14/des-expulsions-de-lyceens-et-d-etrangers-malades-herissent-les-associations_867709

 md0.libe.com.jpgUn enfant tient un document reproduisant le logo du Réseau d'éducation sans frontières (RESF) (Photo Joel Saget. AFP)

 

Des associations de défense des étrangers ont critiqué vendredi l'expulsion de lycéens sans papiers et d'étrangers malades, accusant le ministre de l'Intérieur Manuel Valls de renouer avec des pratiques abandonnées "de fait" par ses prédécesseurs de droite.

Deux sans-papiers, scolarisés en lycée professionnel à La Varenne-Saint-Hilaire (Val-de-Marne) et au Mans, ont été expulsés mercredi après avoir commis des délits, a indiqué le Réseau Education sans frontières (RESF) dans un communiqué.

Le premier, âgé de 18 ans, a été renvoyé vers le Maroc après un vol à l'étalage. Entré en France à 15 ans, il était éligible à une régularisation, selon les critères publiés récemment par le ministère.

Le second, âgé de 19 ans, arrivé en France à l'été 2011, avait fait l'objet d'une obligation de quitter le territoire et était assigné à résidence depuis la rentrée. Il a été arrêté en venant pointer au commissariat et renvoyé en Tunisie. Au printemps, il avait été condamné à trois mois de prison avec sursis pour des violences.

"Ils ont commis des délits, il est normal qu'ils soient sanctionnés", estime RESF, qui déplore toutefois l'application d'une "double peine" pour ces jeunes étrangers.

Pour RESF, "ces expulsions sont des gestes calculés du ministre de l'Intérieur", qui se sert du passé délictueux de ces jeunes "pour tenter de réintroduire une pratique que la solidarité avait de fait abolie".

En 2011, Claude Guéant avait expulsé deux lycéens seulement, dont un était revenu en quelques jours. "En un seul jour, concernant les lycéens, Valls a fait pire que Guéant en un an et demi...", en conclut RESF.

De son côté, l'Observatoire du droit à la santé des étrangers (ODSE) a déploré une "accélération des procédures d'expulsion au détriment des droits et de la santé des malades étrangers".

Rien qu'au centre de rétention du Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne), le plus gros de France, quatre étrangers malades du sida ou d'hépatite ont été expulsés depuis juillet vers des pays aux systèmes de soins défaillants, a précisé la Cimade, association membre de l'ODSE.

"Depuis cinq ans, il n'y avait quasiment aucune expulsion quand on saisissait les autorités de ce type de cas", a expliqué Agathe Marin, de la Cimade. "Les ministères de l'Intérieur et de la Santé ont été informés de ces quatre cas, mais cela n'a pas empêché les expulsions", a-t-elle ajouté.

 

Plus d'information : http://www.educationsansfrontieres.org/article45416.html

Repost 0
Published by De l'autre côté... - dans Sans papiers - no border - racisme
commenter cet article
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 22:40

Cercle de résistance : soutien aux migrant-e-s sans papiers, lundi 26 novembre 2012, sur la place du R.E.R. Denfert Rochereau, à Paris.

P1080601

Nous étions déjà au cercle de résistance de septembre. Durant une heure, une vingtaine de militants et miliantes on pu informer et dénoncer la condition et situation des migrant-e-s en France grâce au tract distribué (texte plus bas), aux discussions eues avec le public, à la prise de parole derrière un micro, aux panneaux explicatifs. Ces cercles de résistance existent à Denfert Rochereau depuis 4 ans. Si vous souhaitez connaitre le prochain rendez-vous, consultez le site internet.

 

Nous voulons une politique migratoire respectueuse de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme :

 

Article 3 : Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

Article 13 -1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un Etat. - 2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

Depuis 4 ans, le Cercle de résistance Paris Sud manifeste tous les derniers jeudis de chaque mois pour dénoncer la xénophobie de l’Etat français. Nous avons porté témoignage des traitements inhumains subis par les immigrés en France, durant ces 5 années écoulées.

Nous avons dénoncé sans relâche les mensonges de ceux qui ont voulu faire des immigrés les boucs émissaires responsables de tous nos maux. Ces étrangers vivent ici, travaillent ici, cotisent, enrichissent notre pays. Ils doivent pouvoir rester ici.

Nous avons témoigné des luttes menées par les organisations de citoyens que révoltent des lois et des pratiques inacceptables dans un pays démocratique. Grâce à l’engagement de nombreux citoyens français, ces luttes sont parfois parvenues à faire reculer un pouvoir injuste et aveugle.


Aujourd’hui,nous refusons toujoursque perdure cette violence d’état indigne d’un pays démocratique.

Nous refusons le démembrement des familles.

Nous refusons la «chasse» aux Roms et aux étrangers, l’enfermement d’hommes, de femmes et d’enfants dans des centres de rétention administrative. Nous refusons leur expulsion, alors que beaucoup sont exposés à de graves dangers dans leurs pays.

Le placement des mineurs en rétention doit être interdit ! Il est d’ailleurs condamné par la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

 

Nous condamnons les interpellations au faciès. Jamais nous n’accepterons que des habitants de France soient stigmatisés à cause de leur origine, de leur religion ou de leur couleur de peau.

Nous demandons que l’accueil des étrangers dans les préfectures soit un accueil respectueux ; qu’il soit mis fin aux conditions dégradantes et indignes imposées dans des attentes sans fin ; que soient supprimées les taxes exorbitantes exigées.

Nous demandons la régularisation des étrangers, travailleurs, parents d’enfants scolarisés, étudiants…

 

Nous affirmons que la diversité économique, culturelle, humaine est une richesse. Les atteintes à la dignité de quelques uns blessent tous les hommes dans leur humanité.

 

P1080604

 

P1080575

 

P1080584

 

P1080607

 

P1080619

 

P1080599

 

P1080605

 

P1080621

 

P1080592

 

P1080567

 

 

Repost 0
Published by De l'autre côté... - dans Sans papiers - no border - racisme
commenter cet article
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 09:01

http://la-voix-des-rroms.agence-presse.net/2012/09/26/rroms-et-reseaux-mafieux/


L’arrestation de 11 Rroms par 200 policiers hier matin a fait la une d’un certain nombre d’organes de presse quotidienne. L’information communiquée par le ministère de l’intérieur a donné lieu à un emballement médiatique suivi de réactions ouvertement racistes de nombreux internautes. Si c’était le but recherché, il est atteint.

A “La voix des Rroms”, on ne fait pas dans l’angélisme. Il y a certes des vols commis par des Rroms et affirmer cela n’a rien de raciste. En tout cas, pas plus que d’affirmer que des Belges commettent des actes de pédophilie. Seulement, il y a une exagération évidente dans le traitement médiatico-politique de la délinquance dès qu’il s’agit de Rroms. On parle de « joug de mafieux roms », de « maltraitance », de « traite » et de « trafic d’enfants », avant même d’avoir interrogé les enfants en question, qu’on présume irréfragablement « esclaves ». Donner des habitants de « camps illicites » une image de monstres rend d’autant plus acceptable dans l’opinion le démantèlement brutal de ces « camps ». Là c’est bien un but affiché du gouvernement.

Lorsque « Le Figaro » rapporte que le butin d’une bande déjà arrêtée et jugée, composée d’une dizaine de personnes, s’élevait à près de 100.000 Euros en une année, ce qui revient à environ 800 Euros par mois pour chacun de ses membres, cela laisse songeur. Que penseraient des membres de la Camorra d’une organisation criminelle rémunérant ses membres à hauteur d’huit cents euros mensuels ? Et qu’en penseraient les héros multi-millionnaires de Goldman Sachs ? Après avoir mis l’Europe à genoux en toute impunité, ces délinquants patentés ont placé leurs collègues à sa tête pour lui imposer un traité d’austérité.

Il est évidement plus facile au gouvernement socialiste de brandir le péril de mafias dont l’activité se résume à quelques vols de téléphones que de tenir tête à la pieuvre financière qui lui dicte sa politique budgétaire.

Repost 0
Published by De l'autre côté... - dans Sans papiers - no border - racisme
commenter cet article
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 14:05

Compte-rendu : cercle de résistance en soutien aux migrant-e-s sans papiers, lundi 24 septembre, sur la place du R.E.R. Denfert Rochereau, à Paris.

 

P1060579_crop.jpg

Suite à notre récent article, voici un petit compte rendu du cercle de résistance mensuel en soutien aux migrants et migrantes sans-papiers qui s'est déroulé lundi 24 septembre 2012. Une trentaine de militantes et militants ont participé à ce cercle de résistance de 18h30 à 19h30, sur la place Denfert Rochereau, à la sortie/entrée du R.E.R. Durant l'heure, de nombreuses personnes ont vu la grande banderole "Nous soutenons les migrants sans papiers", ont pris un tract. D'autres, un peu moins nombreuses, se sont arrêtées discuter, ont signé des pétitions disponibles sur la table d'information, ont écouté les intervenantes au micro qui ont expliqué la situation des sans-papiers (précarité voire pauvreté, tracasseries avec les administrations, angoisse au quotidien, centres de rétention, etc.).

Ces cercles de résistance ont lieu (depuis 4 ans) chaque dernier lundi du mois, à la même heure et sur la même place. Un autre cercle se déroule chaque 3ème vendredi du mois, de 18h30 à 19h30, sur la place du Palais-Royal.

Prochains rendez-vous :

- Vendredi 19 octobre, place du Palais Royal,

- Lundi 29 octobre, devant le RER Denfert Rochereau.

 

Pour plus d'informations, visitez le site http://cerclederesistance-parissud.jimdo.com/

     P1060613_crop-copie-1.jpgTract distribué. Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

 

 Photos prises lors de la manifestation :

P1060543 crop

 

P1060545

 

P1060528 crop

 

P1060570

 

P1060538

 

P1060594

 

P1060547

 

P1060521 crop

 

P1060536 crop

  P1060571 crop

 

P1060585 crop  P1060608 crop

Cliquez sur les deux images ci-dessus pour les agrandir.

 

P1060534

  Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

 P1060535 crop

   P1060564

P1060565 crop

 

P1060576 crop

Repost 0
Published by De l'autre côté... - dans Sans papiers - no border - racisme
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 11:00

http://cerclederesistance-parissud.jimdo.com/

 

header.jpg

 

PROCHAIN: LUNDI 24 SEPTEMBRE 2012

 de 18h30 à 19h30

 Devant le RER Denfert-Rochereau

 Paris 14ème

Download
Vidéo de FR3 en 2009...
Annonce celui de mars 2012
CdR 29 mars 2012 VIDEO_0001.wmv
Format Vidéo Windows Media [3.7 MB]
Télécharger

 

Nous voulons une politique migratoire respectueuse

de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme :

 

Article 3 : Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

Article 13 -1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un Etat. - 2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

Depuis 4 ans, le Cercle de résistance Paris Sud manifeste tous les derniers jeudis de chaque mois pour dénoncer la xénophobie de l’Etat français. Nous avons porté témoignage des traitements inhumains subis par les immigrés en France, durant ces 5 années écoulées.

Nous avons dénoncé sans relâche les mensonges de ceux qui ont voulu faire des immigrés les boucs émissaires responsables de tous nos maux. Ces étrangers vivent ici, travaillent ici, cotisent, enrichissent notre pays. Ils doivent pouvoir rester ici.

Nous avons témoigné des luttes menées par les organisations de citoyens que révoltent des lois et des pratiques inacceptables dans un pays démocratique. Grâce à l’engagement de nombreux citoyens français, ces luttes sont parfois parvenues à faire reculer un pouvoir injuste et aveugle.


Aujourd’hui,nous refusons toujours que soient maintenues la directive retour et la loi Besson - xénophobe – contre l’immigration, qui a allongé la durée de rétention à 45 jours, et qui contraint le Juge des Libertés et de la Détention à attendre 5 jours avant de pouvoir examiner la régularité de la procédure qui souvent n’est respectée ni par l’administration, ni par la police, et interdit le retour sur le territoire français.

 

Nous refusons le démembrement des familles .

Nous refusons la «chasse» aux Roms et aux étrangers, l’enfermement d’hommes, de femmes et d’enfants dans des centres de rétention administrative. Nous refusons leur expulsion, alors que beaucoup sont exposés à de graves dangers dans leurs pays.

Le placement des mineurs en rétention doit être interdit !

 

Nous condamnons les interpellations au faciès. Jamais nous n’accepterons que des habitants de France soient stigmatisés à cause de leur origine, de leur religion ou de leur couleur de peau .

Nous demandons que l’accueil des étrangers dans les préfectures soit un accueil respectueux ; qu’il soit mis fin aux conditions dégradantes et indignes imposées dans des attentes sans fin ; que soient supprimées les taxes exorbitantes exigées.

Nous demandons la régularisation des étrangers, travailleurs, parents d’enfants scolarisés, étudiants…

 

Nous affirmons que la diversité économique, culturelle, humaine est une richesse. Les atteintes à la dignité de quelques-uns blessent tous les hommes dans leur humanité.

Prochain Cercle de résistance :

lundi 24 septembre 2012 18h30-19h30 devant le RER Denfert-Rochereau

 

Nous invitons les citoyens à s’associer par ailleurs au «Cercle de silence»

Chaque 3ème vendredi du mois, place du Palais-Royal :

Prochain cercle le 15 juin 2012 - 18h30/19h30

Repost 0
Published by De l'autre côté... - dans Sans papiers - no border - racisme
commenter cet article
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 11:37

http://afleurdeplume.over-blog.com/article-campagne-anti-abattage-rituel-versus-tahin-party-67887496.html

 

Les éditions tahin party ont publié dès leur fondation plusieurs livres contre le spécisme, et le collectif éditorial se perçoit comme une composante du mouvement pour l'égalité animale, lui-même partie d'un mouvement plus large visant à prendre en compte les intérêts des animaux non humains. Nous pensons la lutte pour les animaux dans la continuité des luttes pour l'égalité entre humain-es.

C'est donc en tant que défenseurs des animaux que nous tenons à réagir à la campagne d'affichage contre « l'abattage rituel » lancée par la Fondation Brigitte Bardot, l'‘uvre d'assistance aux bêtes d'abattoir, la Confédération nationale des SPA, la Protection mondiale des animaux de ferme, etc.

 De quoi s'agit-il ?

 Sur une première affiche, représentant une vache : « Cet animal va être égorgé à vif sans étourdissement et dans de grandes souffrances. C'est ça, un abattage rituel ».

abattagerituelhanlalcash.jpg

Plus bas, un deuxième texte désigne plus clairement les cibles : « Les sacrifices Halal et Casher ne doivent pas devenir la norme en France ». La deuxième affiche représente une petite fille, la peau blanche et les grands yeux gris de l'innocence, dont on nous dit : « Laura ignore manger Halal ou Casher. Pourtant on lui impose ». « 60% des animaux égorgés rituellement, sans étourdissement et dans de grandes souffrances, se retrouvent sans étiquetage dans vos rayons. »

abattagerituelhalalcashff.jpg

Selon la loi française, certains animaux sont censés être étourdis avant d'être abattus. Cette loi a pourtant prévu des exceptions, notamment dans le cas où l'étourdissement semblerait contraire à des prescriptions religieuses. C'est contre cette exception particulière que cette campagne d'affichage est dirigée.

Rituels français et rituels capitalistes

Pourtant, et pour ne citer que quelques exemples :

Dans les abattoirs « français », les ratés de l'étourdissement sont légion. Par exemple, on estime à 10% le nombre de lapins qui arrivent à la saignée mal étourdis, voire pleinement conscients.

Les poulets mangés par les « Français » sont en énorme majorité élevés en batterie, où leurs conditions de vie sont si dures qu'on doit leur épointer le bec pour éviter qu'ils ne s'entretuent. Ces mêmes poulets sont envoyés à l'abattoir après un an et demi de calvaire. Le transport et la mise à mort se font aussi dans des conditions insupportables.

Les millions d'animaux tués dans les fermes pour consommation « familiale » ne sont que rarement étourdis.

Des millions de pigeons et de cailles sont tués de façon atroce par la décompression soudaine dans des « caissons à vide ».

Les dizaines de millions de poussins mâles surnuméraires (poules pondeuses) sont éliminés en masse (écrasés au rouleau compresseur, etc.) sans qu'il soit question d'étourdissement.

­La production du foie gras (82 millions de canetons concernés par an ; la moitié, les canetons femelles en ce cas, éliminée en masse) implique un gavage qui relève de la torture pour les oies et les canards, mené jusqu'au point où le taux de mortalité exploserait et ferait baisser la rentabilité.

­Le nombre de poissons pêchés échappe à tout le monde, puisque seul le poids est évalué. On estime qu'il s'agit de centaines de milliards d'animaux chaque année. Chacun de ces poissons meurt de suffocation, ou de manière pire encore : mutilation par les filets, etc.

Il ne s'agit là que d'exemples. Ils montrent pourtant déjà que la tradition « française » la plus ancrée, le rituel du capitalisme le plus « occidental », produisent une quantité de souffrance animale auprès de laquelle l'abattage rituel judaïque ou musulman semble hélas bien anecdotique.

Le site qui accompagne la campagne d'affichage ajoute la manipulation suivante : si l'abattage rituel est présenté sur une vidéo très explicite, l'abattage avec étourdissement est présenté par une suite de trois schémas monochromes qui lui enlèvent toute forme de violence. La viande mangée par les musulmans et les juifs serait donc le fruit de la barbarie, alors que celle que mangent les « bons Français » (bien informés par l'étiquetage revendiqué par cette campagne) serait une viande produite sans douleur, où l'abattage n'a rien d'un meurtre, où le sang est absent.

Cette campagne seconde parfaitement la présentation des chairs en barquettes plastique sous cellophane dans la tâche de faire oublier que la « nourriture » qu'on achète a été un animal vivant et sensible.

Une campagne raciste

Dans ces conditions, une campagne d'affichage sur le thème spécifique de « l'abattage rituel » n'a vraisemblablement pas grand chose à voir avec une réelle campagne pour le bien-être animal, mais sans doute bien plus avec un discours de stigmatisation de populations humaines.

Il y a même fort à parier que cette campagne va se révéler contre-productive du point de vue de l'ensemble des animaux massacrés pour leur chair, dans la mesure où focaliser sur des pratiques de populations déjà stigmatisées permet au reste de la population d'atténuer ses scrupules concernant ses propres agissements.

Ces dernières semaines, les médias présentent de nombreuses analyses où les commentateurs montrent que dans les restructurations idéologiques des extrêmes-droites européennes, le musulman a remplacé le juif en tant que corps étranger, barbare et hostile à la nation. Les signataires de cette campagne surfent sur l'antisémitisme le plus classique, allié à l'islamophobie la plus moderne.

Alors ?

Il semble que l'abattage rituel ait été institué jadis pour diminuer les souffrances des animaux tués. Ainsi, les religieux juifs et musulmans semblent en réalité partager avec les signataires de la campagne la préoccupation du bien-être animal. Or, au 21e siècle, où l'on sait très bien comment se nourrir sans viande, le meilleur moyen de diminuer les souffrances des animaux est encore de ne pas les tuer du tout.

Chiche ?

Collectif éditorial tahin party

http://tahin-party.org/

 

Repost 0
Published by De l'autre côté... - dans Sans papiers - no border - racisme
commenter cet article
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 22:17

http://alternativelibertaire.org/spip.php?article3915

Du 15 au 16 janvier 2011 le congrès du Front National se déroulera à Tours. Une mobilisation contre l’extrème droite se construit. arton3915-103x101

Tours, Du 13 Au 15 janvier

homophobie-1C’est dans un contexte marqué par l’attaque de la droite au pouvoir contre les libertés, la criminalisation du mouvement social, la banalisation de la xénophobie et des propos anti-immigrés, la casse des acquis sociaux,… que le Front National organise son congrès national au Vinci à Tours le 15 et 16 janvier prochain.

Les organisations associatives, syndicales et politiques ont décidé de ne pas laisser passer le congrès du FN sans exprimer leur refus de la xénophobie, du tout-sécuritaire et de la stigmatisation de l’immigration comme origine des maux dont souffre la France.

Nous affirmons que le Front National propose des non-réponses aux problèmes sociaux de la majorité de la population. Plusieurs raisons de s’opposer à ses idées :

L’extrême-droite, le FN ennemis des travailleurs

Les salarié-es, qui se battent aujourd’hui pour préserver leurs emplois, leurs retraites, leurs droits ne doivent pas se laisser berner. Les réponses apportées par le Front National sont inacceptables à plus d’un titre. Il oppose les salarié-es entre eux, sans jamais s’attaquer au vrai responsable : le club des grands patrons.

Le programme du Front National, c’est la régression sociale tous azimuts : la fin du droit à la retraite à 60 ans, la promotion des retraites complémentaires par capitalisation, le musèlement des syndicats, la mise en cause du droit de grève… Et au-delà, le Front National est aussi un diviseur, opposant les Français soi-disant « de souche » aux autres salarié-es. Pour le Front National, le combat pour l’emploi se résume au nationalisme et au repli, et cela permet au patronat de continuer à licencier, baisser les salaires et casser les acquis sociaux. Le Front National n’apporte aucune solution aux problèmes des salariés et il va à l’encontre de leurs intérêts.

L’extrême-droite, le FN ennemis des jeunes

En plus des mesures liberticides qui attaquent directement les jeunes dans leur expression quotidienne (couvre-feu, contrôles policiers permanents, répression, …), le FN ne répond pas aux problèmes sociaux de la jeunesse : exclusion du travail, du savoir pour les plus jeunes, de la protection sociale, du droit au logement. Le FN veut aussi opposer les jeunes entre eux en opposant une jeunesse soit disant de souche à une jeunesse issue de l’immigration.

L’extrême-droite, le FN ennemis des immigrés

Si le FN stigmatise les immigrés, c’est autant pour s’en servir comme épouvantail électoral que pour les utiliser sans droits dans les secteurs industriels qui l’intéressent. Le FN veut des immigrés qui viennent travailler sans avoir le droit de vivre avec leur famille, sans droits à la santé, sans droits sociaux, sans droit au travail, sans logements si ce n’est des taudis. Pour tout dire le FN veut des immigrés kleenex, des êtres humains jetables et corvéables à merci. L’extrême droite, le FN c’est l’ennemi des droits humains, de la solidarité et de l’entraide.

L’extrême-droite, le FN ennemis des droits des femmes

Les programmes d’extrême droite remettent en cause le droit des femmes à disposer de leur corps, le droit à la libre contraception et à l’avortement. Le FN veut rendre plus dures les formalités de divorce et de séparation par consentement mutuel. Le FN veut renforcer le système de domination des hommes sur les femmes.

Pour une société ouverte et libre, nous rejetons les idées d’extrême-droite et réaffirmons que chacun a sa place dans notre société, quelles que soient sa couleur de peau, ses origines, son orientation sexuelle.

Nous réaffirmons que les droits des femmes, les droits sociaux, le droit du travail sont des acquis fondamentaux du bien-être humain.

Face aux idées d’extrême-droite nous affirmons notre unité pour dire qu’elles n’ont pas leur place au sein de notre société, ni au sein de nos entreprises, ni au sein de nos quartiers et encore moins à Tours. Notre culture de l’accueil et de l’ouverture sur le monde ne sera pas empoisonnée par les peurs et les fantasmes identitaires.

Signataires locaux : ATTAC 37, Alternative Libertaire 37, les Alternatifs 37, Les Amis de Demain Le Grand Soir, CIMADE 37, CGT 37, Comité de soutien aux 4 de Tours, Convergences 37, Désir d’Avenir 37, Europe Ecologie-Les Verts 37, Fac Verte 37, FASE 37, FSU 37, Ligue des droits de l’Homme 37, Mouvement Français du Planning Familial 37, MJS 37 Nouveau Parti Anticapitaliste 37, Parti Communiste 37, Parti de Gauche 37, Parti Socialiste 37, RESF 37, Solidaires 37, SUD- Etudiants 37, UNEF 37, UNL 37…

Signataires au niveau national : Alternative Libertaire, Fédération Sud étudiants, Fédération SUD santé sociaux, Union Syndicale Solidaires, FASE, les Alternatifs, NPA, Association des Communistes Unitaires (ACU), …

Programme de la mobilisation :

Soirée film + Débat au CNP, rue des Ursulines, à Tours, à 20H le Jeudi 13 Janvier 2011 Avec la CIMADE 37, les Amis du Monde diplomatique, RESF, Saint-Avertin Avenir Film : “Europe : ascenseur pour les fachos” un film de Barbara Conforti et Stéphane Lepetit | FR | 2008 | 56′ | Débat avec Philippe Lamy universitaire sciences politiques, responsable du groupe de travail sur l’extrême-droite de la LDH.

Conférence sur les Libertés le vendredi 14 janvier dans le grand amphithéâtre de la faculté de médecine (10 Bd Tonnellé à Tours). par : Jean-Pierre Dubois, Président de la Ligue des droits de l’Homme, Edwy Plenel - journaliste, fondateur de Médiapart.fr et de Caroline de Haas, porte-parole de « Osez le féminisme »

Manifestation unitaire le samedi 15 janvier : départ 14h30 place de la Liberté en direction de la place Jean Jaurès.

brule

Repost 0
Published by De l'autre côté... - dans Sans papiers - no border - racisme
commenter cet article

Présentation

Les éditions De l'autre côté

bannier-papier-avec-adresse-blog.png

Liens intéressants :

 affiche 2008 2

Brochures subversives à lire, imprimer, propager...

 

Logo ALH

Pour l'émancipation humaine et  la libération animale

 

Contre-le-specisme.png

Pense bête, contre le spécisme

 

-cid_6086494F-0D36-4934-A953-EAE56A6B6DEB.png

CLEDA - collectif antispéciste actif en région parisienne -

 

bannière abolir la viande 2 

Abolir la viande

 

banniere-oooutils-feministes.jpg

Oooutils féministes

 

lendehors.gif

L'En dehors

 

carfree-logo.jpg

Carfree, la vie sans voiture(s)

 

eonet-234x60

Portail sur l'Espéranto

 

couverture ligne 7 2

Ligne 7 # 2. Cliquez sur l'image pour le découvrir.

Autres liens intéressants

Anarchisme

Alternative libertaire 

Anarkhia

Anarkismo

CNT

CNT AIT

Indymedia

L'en dehors

Le chat noir émeutier

Le cri du dodo

Fédération Anarchiste
Médiatours

Offensive Sociale et Libertaire

Radio Libertaire

 

Antiâgisme - Education

L'enfance buissonnière

Les enfants d'abord

N'autre école

 

Antifascisme

Action antifasciste Paris

Scalp - Réflexe

 

Antisexisme - féminisme - genre - sexualité
Act up

A dire d'elles

Chroniques anarcha-féministes
Collectif contre le publisexisme
Contre la double violence

Editions ma colère

Gender trouble  

Hypathie

Informations et analyses anarcha-féministes

Les Panthères roses

L'enragé

Lora la rate

MYsandriste

Oooutils féministes

Prochoix
Quelques textes féministes
Section "femmes" d'Amnesty International

Têtes hautes et regards droits

 

Antispécisme - véganisme - cause animale
Abolir la viande

Action antispéciste
ALARM

 A.V.I.S.
Brochure "Recettes végétaliennes"
Cahiers antispécistes

CLEDA
Forum Rescue
Hallmarks

L'Oasis Vegan'imaux

Lait vache

L214

Panthères enragées
Pense-bête, un réseau antispéciste

Veg' et chat

Vegan Pays Basque

 Vegane

 

Ecologie
Carfree
Sortir du nucléaire
Vélorution  

 

Espéranto

Anarkio 

Esperanto.net

Esperanto panorama

Ikurso

Informa bulteno

Lernu

Liberaj bestoj

SAT

SAT-amikaro


Françafrique - néo(colonialisme) - racisme - sans papier - no border

Anticolonial

Cercle de résistance

17 octobre 1961

Gisti (Groupe d'Information et de Soutien des Immigrés)
Les Rroms acteurs !

Ministère de la régularisation de tous les sans-papiers

Propaglande

Sans-papiers

Survie 

 

Food Not Bombs

Brochure Food Not Bombs

Food Not Bombs Bordeaux

Food Not Bombs mondial

Food Not Bombs Montpellier

Food Not Bombs Paris

Food Not Bombs Strasbourg

Resto Trottoir Besançon

 

Prison - répression
Apa en ligne
L'envolée
Mouvement abolitioniste des prisons et des peines
Tout le monde dehors


Textes - brochures - livres

A fleur de plume

Bibliothèque libertaire

Infokiosques
La Pétroleuse

Les renseignements généreux
Tahin Party

1 libertaire